On raconte qu'on a producé des timbres poste sur soie ( du timbre Petit Albert 5 c et 10 c) pour servir comme souvenir pour des gens patriotiques ( et cela en forme de mouchoirs, tapis de table, des petits drapeaux, etc. )
Le catalogue Grubben mentionne ces deux emprintes sous le dénomination "Épreuves de la planche".
  Grubben nr 1349
  5 c vert sur soie blanche (sans croix)
Grubben nr 1357
  10 c rouge sur soie blanche.
Apparément on n'a pas fait ça avec le 20 c.
Selon Vervisch, répéter plus tard par Stess, ce ne sont pas des épreuves, parce qu'ils n'ont rien à faire avec la génèse du timbre.
La question reste un peu si ces produits sont faites par Verschueren à partir de la pierre lithografique authentique, où plus tard à partir de la pierre falsifié, avec laquelle on a fait les fausures dangereux. Une réponse définitive sur cette question est seulement possible si on trouve une réproduction sur soie avec les types 1 et 2 placées comme les vrais timbres sur la pierre lithografique originale, laquelle ne convient pas avec la position sur les fausures.

Les productions suivantes sont dans notre possession pour le moment:
  1) Petit Albert 5 c sur soie sans croix
    - bloc de six type 1
- bloc de six type 1
- bloc de huit type 1
  2) Petit Albert 10 c sur soie
    - bloc de quatre type 1
  3) Petit Albert 5 c sur soie avec croix
    Ces derniers ne sont pas répertorier chez Grubben, donc c'est très possibles que ce sont des faussures:
  a) La réproduction des croix rouges est très vague, et ceci en contraste avec l'imprimation des timbres elle-même, qui est très claire.
      b) Le placement des croix est légèrement différent dans chaque timbre, ce qui donne l'impression que celles-ci sont tous placés un par un avec un cachet séparé,donc pas avec une pierre lithografique seulement pourvu des croix rouges, comme usé chez la production des timbres vraix et faux.