LE TYPE DE CACHET
L'ordre de service de 19/10/1910 et en riguer à partir de 1/11/1910 introduit les cachets bilingues.
Caractéristiques:
  - cachet en un anneau avec le nom du bureau dans la couronne
 
- bloc de date sur 4 lignes avec:
~ l'heure en deux chiffres de 0 jusq'au 24
~ le jour dans des chiffres Arabes
~ le mois dans des chiffres Romains
~ le nombre annuel dans 4 chiffres

Pour les bureaux dont le nom du bureau a pu être traduit, la traduction à été répétée en bas dans la couronne. La priorité linguistique a été laquelle de la partie du pays où la commune s'est trouvée. Pour les bureaux dont le nom n'a pu être traduit, l'espace ouvert en bas du couronne est remplis d'un nombre de points; grands bureaux 7 points en bas, les petits bureaux 13 points. Quand dans une même commune plusieurs bureaux se trouvent, la différence n'est pas faite par ajouter le nom du commune, la rue, le quartier, les endroits où ces bureaux se trouvent, mais maintenant avec un numéro d'ordre. Les numéro's d'ordre qui ont aussi discernés les bureuax différents de la même commune, se trouvent dans le cachet à la gauche et à la droite du nom de bureaux. Ceux-ci ont changés selon l'heure et l'employé et ont servis comme contrôle.
Dans une commune où les deux langues sont utilisées et dans certains villes pour lesquelles tradionnel une traduction existe, les bureaux de postes seront munis avec des cachets à date et du nom bilingues. Un cachet à date de 28 mm est venue pour les nouveaux bureaux. Les bureaux de postes existantes ont conservés le cachet de date de 23 mm avec le nom du commune inchangé, mais ont du modifier leur bloc de date.
Laffranchisement des timbres non-utilisés pour des lettres était interdit.ça c'est la raison pour laquelle une partie du cachet manque sur des cachets, ainsi on ne peut pas identifiér l'employé responsable.
Les cachets d'arivés etaient les même que les cachets de dépârt.Tous les bureaux de poste de Belgique disposent de deux cachets à date au moins, car si un cachet était abimé, on pourait travailler avec l'autre.Chaque cachet a été découpé séparément par la main et même l' éminceur des cachets le plus douée n'a pu couper au même endroit et identiquement. A cause de cela les différences minimes qui indiquent des variantes dans les cachets vont surgés.

TARIFICATIONS

La série de timbres-poste Mérode pourait être usée seulement pour la poste intérieure dans la Belgique.Pourtant les timbres se trouvent fréquemment sur les courriers pour l'étranger.Ici ils sont employés comme un 'vignet' pour soutenir la Croix Rouge et attribuer à la lutte Belge dans la guerre. Dans le traffic postal intérieur un affranchissement correct avec les Mérode timbres est une vraiement rareté, ici on trouve aussi plutôt des affranchissements exagérées.

Tariff pour la Belgique même ( à partir de 1/07/1909):
5c:
   carte postal
   
10c:
   lettre pour la Belgique même de 0 à 20 grammes
 
20c:
   tarif double pour la Belgique même de 20 à 40 grammes
 
Recommandé : 25 centimes droit fixe au-dessus du tarif normal.

Tariff pour des lettres à l'extérieur ( à partir de 1/10/1907)
25c:
   lettre de 0 à 20 grammes. Chaque 20 grammes supplémentaire: plus 15 centimes.
 

Tariff de préférence:
   à Luxembourg 10 centimes (jusqu'a 20 grammes)
   au Pays Bas 20 centimes (jusqu'a 20 grammes)

Tariff de frontière: pour des courriers entre deux bureaux de poste qui se trouvent moins de 30 km l'un à l'autre : La France,L' Allemagne, Le Pays Bas: 10 centimes (jusqu'a 20 grammes).

Le bureau de poste à Le Havre a été considéré comme territoire Belge et des courriers livrés à cet bureau et affranchis avec des timbres-poste Belge, ont été considérés comme poste de l'intérieur.Tous les bâtiments de l'administration Belge à Le Havre ont été considérés comme appartenant au territoire Belge et avaient été soumis aux tarifs Belge intérieurs.